Formalités d'obtention de visas

Toutes les formalités pour obtenir votre visa pour le Kazakhstan en 1 seul clic !

The Presidential Centre of Culture of the Republic of Kazakhstan

presidential centre of culture(001).jpg

Le Musée d’Etat Central de la République du Kazakhstan

museum.jpg

Le Musée d’Art A. Kasteyev

Musée Art A. Kasteyev.jpg

State reserve-museum Tamgaly

Tamgaly.jpg

State Historical and Cultural Reserve Museum “Azret Sultan”

Azret-Sultan.jpg

La poésie kazakhe en français

Le Kazakhstan a pendant longtemps été une “Terra Incognitae” aux yeux du reste du monde. Au cours des 18 dernières années, la jeune République a réussi à attirer l’attention de la communauté internationale. Le Kazakhstan est un pays immense (le 9ème au monde en termes de superficie) situé au cœur de la plus grande steppe du monde. Pendant des siècles, les voyageurs ont parcouru ce territoire qui relie l’Europe et l’Asie et sont revenus avec des descriptions d’un pays où « la rage de vivre, le charme et l’agrément se mélangent». Le pays ouvre maintenant au monde entier son vaste potentiel culturel.


LITTERATURE
De longs poèmes étaient chantés par des bardes dénommés « aquins », "shaiyr" et "jyraü" qui étaient accompagnés d’instruments traditionnels comme la dombra, proche de la mandoline. Les récitals et concours de poésie sont toujours très populaires. On considère Abay Kunanbaev (1845-1904) comme le fondateur de la littérature kazakhe moderne : il traduisit de nombreux chefs d’œuvres de la littérature russe en kazakh. Il est surtout connu pour ses poèmes, qui expriment un fort patriotisme issu de la culture folklorique kazakhe. Son œuvre philosophique la plus célèbre reste « Paroles édifiantes », qui est considérée comme un commandement spirituel à la nation kazakhe. Il faut également citer Khodja Akhmed Yassauï, Sypyra jyraü, Asan khaighy, Mukhammed Khaidar Dulat, Khaztughan jyraü, Dospambet jyraü, Shalkiïz jyrau, Jirenshe sheshen, Shal akhyn, Shojé akhyn, Bukhar-zhyraü, Makhambet Otemisov, Ybyrai Altynsarine, Alikhan Bokeikhanov, Akhmet Baitursynov, Mirjakhyp Dulatuly, Mukhtar Aouézov, Saken Seïfullïn, Beïmbet Maïlïn, Machur Jusip, Chakarim Khudaiberdiev, Turmaghanbet Iztilëuov, Sabit Mukhanov, Ghabit Musïrepov, ÏIias Esenberlïn, Mukhaghali Makhataev, Sultanmakhmut Toraïghyrov, Abdijamïl Nurpeisov, Oljas Suleïmenov, Abish Kekilbayev et beaucoup d’autres.


PHILOSOPHIE
Il faut citer Abu Naser Al-Farabi, Korkhyt ata, Jusip Balasughuni, Suleimen Bakhyrghani, Asan Khaighy, Abaï Khunanbayev, Chokan Ualikhanov, Shakarim Khudaiberdiev. Chokan Valikhanov (1835-1865), qui a donné son nom à l’Académie des Sciences du Kazakhstan, fut le premier érudit kazakh, à la fois ethnographe et historien. Descendant de Gengis Khan, Valikhanov fut l’un des premiers kazakhs à étudier le russe et publia de nombreux livres et articles consacrés à l’histoire et la culture de l’Asie Centrale. Ses ouvrages les plus connus relèvent de l’ethnographie et de la poésie.

DIVERSITÉ ETHNIQUE ET RELIGIEUSE
Les principaux groupes ethniques du Kazakhstan sont les kazakhs (58,9%), les russes (25,9%), les ukrainiens (2,9%), les ouïgours, les tatars (1,5%), les allemands de la Volga (1,5%) et autres ethnies (4%). Il y a plus de 140 groupes ethniques différents au Kazakhstan, sans tension aucune entre les communautés. Les deux principales religions sont l’Islam et le Christianisme. La plupart des musulmans kazakhs sont sunnites tandis que la plupart des chrétiens appartiennent à l’Eglise orthodoxe russe. Il y a au total plus de 40 religions présentes au Kazakhstan, organisées à travers plus de 3000 organisations religieuses. La langue kazakhe est parlée par 52% de la population et est la langue officielle de l’Etat. Cependant, le russe, parlé par presque tous les citoyens du pays, bénéficie d'un statut officiel.

TRADITIONS
L’habitation traditionnelle des nomads kazakhs est la yourte, une tente faite d’un cadre de bois de saule et couvert de feutre, avec un trou au sommet pour laisser passer la fumée du foyer. Correctement construite, elle permet à ses occupants de rester au frais pendant l’été et au chaud pendant l’hiver. Certains kazakhs continuent à mener une existence semi-nomade, conduisant chaque année leurs troupeaux vers les pâturages d’été.

CUISINE
La cuisine traditionnelle kazakhe utilize beaucoup de pâtes, d’assaisonnements divers et variés, de légumes, de yaourts et de viandes grillées. Les kazakhs consomment du mouton, des produits laitiers et du pain. Les villes du nord sont influencées par la cuisine russe, mais on trouve dans tout le pays des cuisines très variées: du Caucase, chinoise, coréenne, ouzbèke, etc. Le qazy, qui est par exemple un plat très populaire, se compose de saucisse de cheval sauvage accompagné de nouilles froides.

MUSÉES
Almaty abrite la plupart des musées du pays. Le Musée d’Etat Central de la République du Kazakhstan, fondé dans les années 30, accueille ses visiteurs dans quatre vastes halls d’exposition et propose des centaines de pièces uniques qui permettent de mieux comprendre la culture et les traditions kazakhes.
Le Musée d’Art A. Kasteyev s’enorgueillit de posséder plus de 20 000 œuvres (peintures, sculptures, arts décoratifs). Le programme d’acquisition du musée débuta dans les années 1930 avec une donation de 200 œuvres des plus grands maîtres russes et occidentaux. La collection actuelle rassemble des œuvres datant de l’Antiquité jusqu’à nos jours.
Toujours à Almaty, le Musée Archéologique est également considéré comme l’un des joyaux du pays.