La crise sanitaire liée au Covid-19 a induit quelques modifications importantes en ce qui concerne les conditions d’accès à la République du Kazakhstan. Ces nouvelles mesures ne changent certes rien aux différents types de visas d’entrée sur le territoire Kazakh, mais ont entraîné des suspensions d’avantages provisoires. Ces suspensions imposent désormais à certaines nations autrefois exemptées, notamment la France de se munir d’un visa Kazakhstan avant l’accès au territoire. Cela dit, quelles sont les nouvelles conditions d’accès au Kazakhstan et à qui s’appliquent-elles ?

Les exemptions

Les exemptions permettent aux ressortissants étrangers de se passer du visa lors de leur immigration vers le Kazakhstan. Cependant, les dispositions prises par le Gouvernement kazakh dans le cadre de la prévention contre le coronavirus ont suscité le retrait de l’exemption octroyée à certains pays. Ce qui va désormais entraîner l’exigence d’un visa pour les Français qui en étaient exemptés depuis le premier janvier 2017.

Ce rétablissement d’obligation du visa kazakh concerne également les ressortissants de l’Union européenne, notamment les Canadiens et les Suisses. Ceux-ci sont sommés d’obtenir un visa d’entrée au territoire même en cas d’un séjour d’au plus 30 jours. Cette mesure restrictive est valable jusqu’au 1er novembre 2020.

Le visa Kazakhstan simple entrée

Ce type de visa autorise les séjours d’une durée de 30 jours. Ceci à dater de la date inscrite sur le formulaire. Par conséquent, l’entrée et la sortie du territoire doivent avoir lieu pendant cette période. Le visa entrée simple n’est valable que durant 30 jours et n’autorise pas les sorties durant cette période.

Le visa Kazakhstan double-entrée

Le visa Kazakhstan double entrée permet non seulement d’avoir accès au pays pour un séjour d’une durée de 60 jours, mais aussi de visiter un pays voisin durant cette période. Ceci à compter de la date d’arrivée inscrite sur le formulaire de demande de visa. De ce fait, toutes les entrées et sorties du pays vers le pays voisin doivent avoir lieu pendant cette échéance de 60 jours.

Le visa Kazakhstan multi-entrées

Adapté pour les voyages d’affaires et de tourisme, ce type de visa permet aux ressortissants étrangers, en l’occurrence les Français d’avoir non seulement accès au territoire Kazakh, mais aussi de visiter plusieurs pays voisins. Ceci pour un séjour d’une durée de 120 jours, à compter de la date d’entrée inscrite sur le formulaire et sur l’invitation officielle. Il va sans dire que toutes les entrées et sorties du pays doivent avoir lieu pendant le délai autorisé de 6 mois ou 12 mois selon le cas.

Les conditions nécessaires à l’obtention du visa pour les Français

En ce qui concerne l’obtention du visa pour les Français, les nouvelles mesures leur imposent de se munir d’un certificat médical délivré durant les dernières 48 heures, attestant de l’absence d’infection au coronavirus. Vérifiez la liste des vaccins obligatoires pour le Kazakhstan en cliquant ici. Comme autres pièces nécessaires, ils doivent se munir :

  • d’un passeport original d’une validité de 6 mois après la date de retour envisagée (passeport à renouveler en mairie si nécessaire)
  • d’une copie obligatoire de la page d’identité du passeport
  • d’une photo d’identité en couleur de 3,5 × 4,5 cm
  • d’un formulaire de demande de visa adressé à l’ambassade
  • d’un certificat d’hébergement émanant du Kazakhstan.

Quant aux visas double ou multi-entrées, cette liste de pièces doit également comporter un courrier d’invitation ainsi que le numéro d’enregistrement fourni par l’administration consulaire du ministère des Affaires étrangères du Kazakhstan. S’agissant d’un pays autre que la France ou des mineurs, des justificatifs supplémentaires peuvent être requis.

Photo by Nico Benedickt on Unsplash